Langley Rapport semestriel

... résultats semestriels publiés aujourd'hui

Retford – le 31 juillet 2019

Langley Holdings plc, groupe industriel d’ingénierie pluridisciplinaire, a publié ce jour son rapport semestriel pour les six derniers mois écoulés au 30 juin 2019.

Le groupe a enregistré un résultat avant impôts et éléments non récurrents de 24,8 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 358,1 millions d'euros.

Le résultat avant impôts pour l'ensemble de l'exercice est prévu à 64,9 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 905,0 millions d'euros, après des coûts non récurrents de 4,7 millions d'euros liés à l’acquisition de Marelli Motori, un constructeur italien de moteurs et de générateurs électriques, acquis en mai dernier.

Dans son bilan semestriel, Tony Langley, Président du groupe, a déclaré que malgré la baisse des activités commerciales les 6 premiers mois par rapport à la même période l'an dernier, cette tendance était à prévoir "après plusieurs années d’affilée de bénéfices records".

Il poursuit en disant que la seconde moitié de l’année se présente mieux, même si il ne s'attend pas à un retour aux performances record des années précédentes.

Langley a également précisé que toutes les divisions opérationnelles du groupe performent globalement comme prévu, et qu'avec l'acquisition de Marelli, le groupe « effectue une réinitialisation pour la prochaine phase de son développement ».

Le groupe a clôturé le semestre avec un carnet de commande de 297,3 millions d'euros, un actif net de 649,0 millions d'euros et des liquidités de 228,7 millions d'euros.

Téléchargez le rapport semestriel 2019 ici

A propos de ARO

Le groupe ARO est leader mondial des équipements et systèmes de soudage par résistance. Depuis son siège social basé près du Mans en France, et au travers de ses filiales et sites de production en Europe, Amériques et Asie, ARO assure une présence mondiale au service de clients internationaux. Le groupe emploie plus de 550 personnes dans le monde. Fondée en 1949, la société fait partie depuis 2006 du groupe d’ingénierie britannique Langley Holdings plc, détenu par l’industriel anglais Tony Langley.